Menu

Histoire du parc de véhicules utilisés par les entreprises
d'Electricité et Gaz de France

Période de 1990 à 2007

À partir de 1990, à suite de la résiliation du contrat qui liait la ville de Paris à Electricité de France pour la maintenance de l’éclairage et des illuminations de Paris les ouvrages et installations restent provisoirement confiées à EDF qui s’est associée dans le cadre d’un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) avec la COFRETH (Compagnie Française d’Exploitation Thermique).

Cette société, baptisée EUREC-PARIS (Eclairage Urbain et REgulation de la Circulation) adopte le logo ci-dessous qui est apparu sur les courriers et documents officiels mais jamais sur les véhicules

Cette société, baptisée EUREC-PARIS (Eclairage Urbain et REgulation de la Circulation) adopte le logo ci-dessous qui est apparu sur les courriers et documents officiels mais jamais sur les véhicules

De 1993 à 2010 : L’éclairage public de Paris est confié à DALKIA (Véolia & EDF). Un premier logotype verra le jour mais ne sera jamais apposé sur les véhicules.

Quelques temps après, les véhicules troquent leur couleur bleue pour le blanc et reçoivent un nouveau logotype CITELUM « UNE AUTRE LUMIERE POUR LA PLANETE ».

En juillet 2000, séparation de la Production et du Transport de l’électricité et création du RTE (Réseau de Transport d’Electricité)

En novembre 2002, Gaz de France adopte une nouvelle identité visuelle (logo vert clair et bleu foncé) mais conserve la couleur bleue pour les véhicules de la distribution.

En novembre 2004, EDF adopte à son tour un nouveau logo (pales de turbine orange et EDF en bleu foncé). Les nouveaux véhicules sont désormais blancs pour la branche commerciale mais le bleu est conservé pour la branche technique.

En janvier 2005, création de GRT Gaz (réseau de transport du gaz), filiale de Gaz de France.

En juillet 2005, EDF GDF Services disparaît pour laisser place à EDF et Gaz de France suivi du mot « Distribution » sur fonds blanc et gris. EDF avec l’identité de 1987 dans un premier temps puis quelques mois plus tard celle de 2004 et Gaz de France adoptant tout de suite le look de 2002.

En revanche, il n’y a pas de changement de couleur pour les véhicules qui restent bleu EDF-GDF 2.

À noter que l’on ne trouve plus de signe distinctif à l’avant et à l’arrière des véhicules.

Go to top