Histoire de l'Eclairage Public

Au début du XXème siècle, l'éclairage public de Paris était géré par 6 compagnies privées qui se partageaient 6 zones de la capitale. En 1907 pour mettre un peu d'ordre, la ville de Paris demande le regroupement de ces sociétés en une seule. Ainsi est créé la C.P.D.E, compagnie parisienne de distribution d'électricité, qui va construire une usine de production d'électricité à St Ouen et gérer l'électricité de Paris à partir de 1913. Parmi ses services il y avait l'éclairage public, les illuminations des monuments et la signalisation routière. Suite de l'article

1946, les lois de nationalisation sont votées, création de EDF qui absorbe la C.P.D.E , son personnel et ses locaux et qui crée dans la foulée "Electricité de France, service de l'éclairage public de la ville de Paris". Ce service qui a les mêmes missions, aura jusqu'à 800 personnes statutaires en son sein dans les années 1980 et se fera remarquer par la compétence de ses agents, entre autre par la mise en lumière des monuments historiques de la capitale comme le Louvre, et ensuite partout en France et même à l'étranger.

1993, au nom de la diversification, naissance de la filiale éclairage CITELUM qui continue les mêmes missions d'éclairage public et de signalisation à Paris avec le même personnel, mais aussi la gestion de villes en province et à l'étranger avec la mise en lumière du patrimoine historique et culturel. En 1994, embauche de personnel du secteur privé dans la filiale et en 2000, entrée des capitaux privés.

En 2011, Citélum perd le contrat qui la lie à la ville de Paris dans des conditions pas très claires. La gestion de l'éclairage et de la signalisation de la capitale passe dans les mains d'EVESA (filiale de Bouygues) pour une durée de 10 ans.

En 2013, EDF rachète les capitaux privés de Citélum qui redevient une filiale 100 % EDF destinée à sa mission première, l'éclairage public, les mises en lumières culturelles et la signalisation au niveau mondial. A quand un retour à Paris? A suivre…..

Go to top