La Lampe à Arc

La lampe à arc de carbone résulte de la découverte de l'arc électrique par l'anglais Sir Humphrey Davy en 1811.
Principe : Pour un arc à courant continu, le charbon positif est toujours placé à la partie supérieure et il creuse à son extrémité une petite dépression qui est portée à incandescence. C'est cette dépression qui produit 85% de la lumière émise par l'arc.
Le charbon négatif placé au dessous forme une pointe émoussée qui, portée au rouge, produit 10% de la lumière émise. L'arc lui même situé entre ces 2 électrodes fournit 5% de la lumière émise. A mesure que les charbons s'usent, un dispositif électromécanique les rapproche pour maintenir leur écartement constant.
Mise au point du 1er appareil d'éclairage à arc efficace par Foucault en 1844. La durée de vie d'une lampe à arc avec charbons à l'air libre était de 7 heures, entraînant une main d'oeuvre coûteuse. Elle fût donc remplacée par la lampe avec vase en verre semi-clos; (voir dessin et modèle MEGE). Dans ce type de lampe, la quantité d'oxygène admise est juste suffisante pour assurer la combustion et les charbons brûlent moins vite (150 heures).

Sir Humphrey Davy

Elle fût donc remplacée par la lampe avec vase en verre semi-clos; (voir dessin et modèle MEGE). Dans ce type de lampe, la quantité d'oxygène admise est juste suffisante pour assurer la combustion et les charbons brûlent moins vite (150 heures). Pavel Jablochkoff  perfectionnera le système en plaçant des électrodes en graphite côte à côte verticalement dans une gaine isolante, l'arc se produisant au sommet avec une lumière plus blanche. Il adoptera le courant alternatif pour éviter que le pole positif ne se consume 2 fois plus vite que le pole négatif.
 
En 1878 l'avenue de l'Opéra est équipée de candélabres avec lampes à arc de Jablochkoff. D'autres rues et grands magasins parisiens suivront jusqu'au début du XXème siècle. Hélas pour ce système, un an auparavant T. Edison présentait la 1ère lampe à incandescence, plus simple et endurante, produisant une lumière plus douce.
La suite, on la connait…
 
Jean-Jacques Le Moellic

Lampe à arc en vase clos. Les charbons sont confinés dans une ampoule de verre ce qui en réduit l'usure

Go to top