Restauration d'un contrôleur de signalisation

 

Après la récupération d'un contrôleur de la période 1955/1960, tel qu'on les installait dans les armoires des carrefours signaux, il fut décidé de le remettre en service pour les visiteurs de l'association. Ce contrôleur est un modèle électromécanique, technique qui a précédé les tout électroniques employés de nos jours.

Le principe, sur un châssis en métal, un arbre à cames entrainé par un moteur électrique (en 110 volts) tourne sur lui-même. Il possède des crans buttoirs réglables qui à chaque tour, font basculer des ampoules de verre contenant du mercure. Ces ampoules servent d'interrupteurs au courant électrique qui les traverse et alimente ensuite les feux de signalisation du carrefour routier. Selon des séquences en temps-secondes calculées et préréglées sur les crans des cames, celles-ci en tournant alimentent ou coupent le courant électrique vers les feux de signalisation, générant ainsi un cycle vert, jaune, rouge.

La programmation et le réglage de ces cycles de circulation routière étaient effectués par EDF service de l'éclairage public en accord avec la ville de Paris.

Fonctionnement du contrôleur de signalisation

Jean Jacques LE MOELLIC

Go to top